Home » Espace Prothésistes » Vitesse de coupe et vitesse de rotation – Deuxième Partie

Vitesse de coupe et vitesse de rotation – Deuxième Partie

Par Karl-Heinz Danger cover2

Concentricité et usinage des surfaces :

En règle générale, un travail de coupe économique ne peut être effectué qu’ avec des instruments concentriques. Cela s’applique au dégrossissage ainsi qu’à la finition. Il faut donc éliminer les instruments qui “fouettent” (ballottent) et les fraises présentant des lames ébréchées. Attention : les fraises qui fouettent peuvent être le résultats de pinces desserrage encrassées, ébréchées ou usées. C’est pourquoi il est impératif de nettoyer et entretenir les pièces-à-main régulièrement.

Avance et pression de contact :

On entend par “avance” le déplacement effectué par l’axe de l’instrument pendant l’usinage. Lors de l’usinage industriel, par exemple sur un tour, l’avance est fréquemment une valeur constante qui influe sur le retrait de matériau et la qualité de surface. En principe, une vitesse d’avance élevée conduit à un retrait important de matériau, mais aussi à des surfaces de qualité moindre. Une basse vitesse d’avance, par contre, conduit à un retrait de matériau moins important, mais des surfaces de bonne qualité. Cette règle s’applique également au fraisage au laboratoire avec des instruments rotatifs. Le retrait de matériau est également influencé par la pression exercée sur la pièce à fabriquer. Une pression élevée aura pour résultat un retrait de matériau important, par contre une faible pression conduira a un retrait de matériau moindre. Attention : une pression de contact trop élevée peut déformer les instruments . Risque d’accident ! La direction d’avance préconisée lors de l’utilisation des forets et des fraises est l’avance à contre-sens (photo 9). Cela s’applique également aux instruments abrasifs, bien que ceux-ci puissent être utilisés également en mouvements de va-et-vient ou en sens “avalant”. Seules les fraises à cire doivent être utilisées exclusivement en sens avalant (photo 9).

Usure des arêtes de coupe :

Le grattage conduit ˆ à l'usure des arêtes de coupe. Le degrŽé d'usure déŽpend de plusieurs facteurs. Normalement, il s'agit d'un arrondissement des lames. Dans le cas d'un Žébrèchement des lames, il faut contr™ôler et, le cas ŽéchŽéant corriger les conditions d'utilisation. Le degréŽ d'usure des arêtes de coupe est principalement influencéŽ par la vitesse de coupe. Lors de l'usinage d'un matériau très résistant, comme le titane ou l'oxyde de zircone, il peut se présenter une usure prŽématurŽée des arêtes de coupe d'une fraise ou des grains d'un instrument abrasif. Dans ce cas, il faudra d'abord Žréduire le nombre de tours/la vitesse de coupe. Cela peut souvent réduire le degréŽ d'usure des instruments. Une grande vitesse de coupe, quoi que plus efficace, ne signifie pas forcŽément un rendement meilleur sur le plan financier. Quelque fois moins, peut-être plus ! 008  

Grattage avec les instruments rotatifs :

La forme des copeaux dŽépend largement du type d'instrument et des conditions d'utilisation. Aux dŽébuts des fraises en carbure de tungstènene, toutes les fraises Žétaient dotées de lames lisses et continues (photo 10). Ces lames produisaient des copeaux longs et pointus (photo 11 ). Ceux-ci pŽénéŽtraient souvent dans la peau du revers de la main du prothésiste, causant des infections. Pour rŽésoudre ce problème, des fraises ˆdenture croisŽées ontŽ été développŽées (photo 12). Les copeaux produits par ces fraises Žétaient plus petits et granuleux (photo 13). Ils étaient donc moins pointus et, par consŽéquent, moins dangereux. Les fraises avec lames interrompues laissent des marques sur les surfaces crŽééŽes, c'est pourquoi la qualité des surfaces obtenues avec des fraises avec lames continues est supŽérieure celle obtenue avec des lames interrompues. Le choix de la fraise la plus appropriéŽe dŽépend de certains facteurs :
  • Les propriétéŽs du matériau destin須 à être gartté (copeaux longs ou courts ?)
  • La qualitéŽ du matériau (Coupage facile ou difficile ? Retrait de beaucoup ou peu de matériau ?)
009 La denture de la fraise doit être choisie en fonction des critères mentionnéŽs ci-dessus. Les matŽériaux tendres ont besoin de grands espaces pour l'évacuation des coupeaux. Quant aux matŽériaux durs, ceux-ci n'ont besoin que de petits espaces. Le choix de la fraise déŽpend également de la phase de travail ˆ effectuer. Le retrait de matériau le plus important est obtenu en utilisant des fraises avec lames interrompues, et les meilleures surfaces sont crŽŽéées avec des fraises ˆdenture fine et lames continues.  

Travail en confort :

Le confort pendant l'utilisation des instruments rotatifs déŽpend de certains facteurs :
  • Les forces exercéŽes pendant le dégrossissage sont plus éŽlevŽées que celles appliquŽées pendant la finition.
  • Les instruments qui "fouettent" réŽduisent le confort pendant l'usinage.
  • Les fraises ˆ denture droite ont tendance ˆà "brouter".
  • Les instruments avec héŽlicoï•de travaillent de manière plus silencieuse.
  • Les instruments ˆ à denture croisŽée, par exemple les fraises "E" ou "UM" de Komet, permettent un travail plus agréŽable (photo 14). Elles sont faciles ˆguider et ˆ manipuler - même pendant le dŽégrossissage.
  • Ne pas utiliser les instruments qui fouettent et les pinces de serrage usŽes.
 

Bilan

Peu de gens savent que le travail avec instruments rotatifs requiert une connaissance très approfondie alors que le prothésiste est confrontéŽ ˆde très hautes exigences. Le dŽébutant doit apprendre à adapter le travail en fonction du matŽériau utiliséŽ et de la situation respective. Il est important que les professionnels soient conscients du fait qu'une vitesse trop ŽélevéŽe peut conduireˆ un travail peu économique. Les fabricants ont ŽéditéŽ des guides, pour l'utilisation appropriée des fraises et des polissoirs (photos 15 et 16), contenant toute l'information néŽcessaire sur les divers types de denture, les diffŽérentes versions de polissoirs et les vitesses appropriéŽes, ces guides sont une aide indispensable au laboratoire. A l'aide de ces guides, le prothésiste sera en mesure de satisfaire aux plus hautes exigences dans le secteur des reconstitutions prothétiques en utilisant des instruments rotatifs de haute qualitéŽ. 010

Regardez aussi

Mucosite autour de l’implant de 45

La maintenance implantaire : pourquoi est-elle indispensable ?

  Grâce à l’évolution des techniques et des biomatériaux, il est aujourd’hui de plus en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *